Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Encore un livre qui fait parler de lui ?

Encore un qu’il faudrait avoir parcouru pour pouvoir dire « j’ai lu le Fémina Etranger de cette année » ?

Non! Un livre hors du commun qui va au-delà des critiques de la presse et des lecteurs en tous genres. Un très beau roman sur un pan de l’Histoire Américaine & Japonaise méconnu. Nous sommes au début du 20ème siècle et des centaines de femmes japonaises débarquent aux Etats-unis, côte Ouest. Qui sont-elles ? Pourquoi quittent-elles leurs familles & leurs terres pour venir épouser des hommes inconnus, juste entraperçus sur une vieille photographie au charme passé ? On entre dans ce court roman sur la pointe des pieds, on entrebâille un rideau et on observe. On est tour à tour gêné, fasciné et instruit par toutes les informations que distillent l’auteure dans les courts chapitres aux titres modestes mais évocateurs. De courtes phrases, hachées mais toujours efficaces. Des sentiments pudiques mais décrits avec finesse. Un très beau texte qui vaut le détour!

Certaines n’avaient jamais vu la mer, Julie Otsuka, Phébus, 2012.

Une réflexion sur “Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s