Tijuana Straits de Kem Nunn

Tijuana Straits est un polar qui ne manque pas de style. artoff70

Kem Nunn nous ouvre la porte de son univers avec un ton abrupte, de celui qui peut effrayer et mettre à mal notre lecture. et pourtant, on s’acroche et on ne regrette pas.

Ce livre n’est pas un policier tranquille. Pas de meurtriers bien définis, à l’enfance destructurée qui se venge, juste pour le plaisir. Non. Pas de famille joliment formée pour le plaisir de nos habitudes. Là encore, non. On entre dans la vie de Sam Fahey, ancien surfeur déchu, alcoolisé, pas beau à voir le type. Sa vie ? Un mobil-home, des souvenirs qui ne sentent pas les bons moments et quelques chiens, aussi paumés que lui. Quand Magdalena, jeune femme engagée dans la cause écologique se pointe dans sa vie, victime d’une tentative de meurtre, c’est le boxon. Et pourtant, Fahey compose et tente de l’aider à résoudre ses problèmes.

Un polar haletant, aux notes suaves du sud, du mexique et de la fraicheur de Magdalena. Une intrigue intéressante et peu ordinaire autour du lobbying écologique. Un livre en forme de cavale qui embarque les deux personnages dans une course effrenée contre le temps & des ennemis invisibles.

Un style épais, parfois même un peu alambiqué mais qui se suit toujours malgré tout.  Une ode aux sports de glisse et notamment le surf qui se fait la part belle dans les descriptions parsemées au fil des pages.

Un bon moment de lecture policière hors-norme.

 

Tijuana Straits, Kem Nunn, Sonatine, 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s