Capitaine Alatriste d’Arturo Pérez-Reverte

capitaine-alatristeLes bibliothèques regorgent de gens bien. Non pas parce que je bosse dans l’une d’entre elles, non 🙂  Mais parce qu’il y a dans ses rayons-dans des villes très diverses et aux nuances très différentes selon le territoire, le niveau de vie et la politique menée- des gens curieux. Des gens qui veulent bien ouvrir un bouquin d’un auteur un peu moins connu que la normale, des gens qui flânent et qui tombent et qui profitent d’un livre posé là peut-être un peu par hasard. Des lecteurs petits petits mais qui s’intéressent, des gros lecteurs férus de tout ce qu’on peut (ou pas) leur conseiller. Et puis il y a des gens qui partagent. Et ça, c’est le must.

Des gens qui vous disent « Lisez ça, ça vaut le coup ». Alice en fait partie. Merci donc à elle de mettre en avant des auteurs talentueux, empruntés maintes fois certes mais qui valent le détour, incontestablement. Mouarf, moi, pourtant les capes, les épées, c’est pas trop ma tasse de thé. Mais quand elle m’a parlé des aventures du Capitaine Alatriste, qu’elle m’a dit « bah oui, ça faut lire! », j’ai pas vraiment hésité. Faut dire qu’elle donne envie alors… on se laisse tenter et on regrette pas.

Un dépaysement complet. C’est comme si on prenait un coup de vent en pleine face et qu’on se retrouvait au 17ème siècle sans trop savoir ce qui nous est arrivé. On est là, on entre dans la peau de ce jeune et attachant narrateur, Inigo Balboa qui raconte avec enthousiasme et intérêt la vie du Capitaine Alatriste, son mentor et homme plein d’un humour décalé et d’une humilité à peine travestie. Happé par l’intrigue et la période historique qui met face à face Angleterre et Espagne, vous ne voudrez plus sortir de ce livre qui vous embarque très loin du quotidien. Des décors qui vous feront être ailleurs et nulle part à la fois.

Des personnages épais à souhait qui ne vous feront pas détacher vos yeux des descriptions bien touffues et solides, un vrai plaisir de lecture! Des situations à l’humour ironique et à la cocasserie sans pareille. Une ambiance entre Django et le chat Potté (oui, oui, étonnant mais ce doit être l’humour…). Un début de série qui ne donne qu’une envie, continuer à lire!

Lâchez vos préjugés et découvrez Arturo Pérez-Reverte.

Capitaine Alatriste, Tome1, Arturo Pérez-Reverte, Seuil, 1998

5 réflexions sur “Capitaine Alatriste d’Arturo Pérez-Reverte

  1. Ahhhh! Je suis bien content que tu parles de ce grand auteur espagnol.
    J’aaaaadorrrrrre ce qu’il fait. C’est une superstar en Espagne et il est presque inconnu en France. What a shame ! Plusieurs de ces romans ont été adaptés, notamment par Polanski… Excusez du peu (bien que le livre soit dix fois meilleur). Je ne peux que t’encourager à les lires tous, surtout « Le Club Dumas », « Le Maître d’escrime », « Le Hussard ». Par contre, parfois c’est très violent et très réaliste, même dans la série des Alatriste. Ah, il va falloir que je l’écrive ce post sur cet auteur.
    A plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s