Le soupir de Marjane Satrapi

5550Marjane Satrapi, on connait et on aime. Après Persepolis, plébiscité et adapté à l’écran par Vincent Paronnaud et la jeune femme elle-même et Poulet aux prunes, adapté aussi par les deux acolytes ou même Broderies, on découvre un peu par hasard ce très joli conte. A mi-chemin entre l’univers enfantin et celui du monde adulte, il nous embarque dans la vie de trois femmes et de leur père qui promet à chacune de leur rapporter un cadeau au retour d’un voyage.

Une écharpe ou une robe, facile! Mais quand Rose, la cadette lui demande une graine de haricot bleu, le père voit rouge! (ok, c’était très facile mais on fait avec ce qu’on a 🙂 …).

Il suffit alors d’un soupir pour faire apparaître Ah le soupir, personnage onirique qui lui propose de lui donner la graine de haricot bleu si elle le suit dans son royaume des soupirs et se marie avec le prince. Sympa le plan ? Easy, même! Oui, enfin, dès le début je vous avais prévenu! C’est un livre AUSSI pour les adultes alors bon, Marjane ne va pas non plus nous laisser nous emmerder! Bref on continue ? Le prince, fou amoureux, va en perdre la vie (vous verrez comment, ça vaut le détour!) mais la belle Rose ne compte pas laisser tomber mais va tenter au contraire de trouver une solution…

Un très beau texte, une intrigue originale qui suit la tradition du conte, des héros, un problème à résoudre, des situations qui mettent à mal les personnages, tristesse, joie, retrouvailles… On y est et on apprécie. C’est sincèrement très fin, très bien écrit. C’est drôle et on referme le livre en se disant « Ah bah enfin, les mœurs changent bordel! ». Parce que bon, on est en 2013 et que Mme Satrapi est quelqu’un de bien et qui prône le changement ici ou ailleurs.

Des dessins colorés qui tirent un peu vers le style naïf mais qui donne au message de ce livre une ambiance gaie et positive. Nous sommes loin du graphisme de l’auteure/illustratrice qui se décline habituellement en noir et blanc. Loin des critiques pertinentes mais féroces de ces autres travaux.

Allez, lisez, vous verrez et vous aurez surement envie de lire les autres très belles BD de l’auteur Iranienne qui donne toujours à ses ouvrages une teinte pleine d’humanité.marjane_satrapi_personnalite_une

Le soupir, Marjane Satrapi, Bréal, 2004

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s