En souvenir d’André de Martin Winckler

martin.winckler4 mois. 4 gros mois avant que je lise enfin le très bon conseil d’Aurélie R qui avait beaucoup aimé ce roman à la forme très originale et émouvante. Un roman qui peut-être, me fichait un peu la trouille. Un roman qui promettait d’être fort et intense. Je n’avais jamais lu du Martin Winckler, alors en plus, ça faisait beaucoup…

Raconté par Emmanuel, médecin convaincu et partisan de l’euthanasie douce et de la mort sereine, les histoires de ce petit bouquin qui se lit sans se lâcher sont toutes plus touchantes les unes que les autres. Ici, pourtant pas de pathos, on a les larmes aux yeux parce que c’est bien écrit pas parce que c’est triste et larmoyant. On entre dans la vie de ces gens mais sans intrusion ni voyeurisme, juste en nous positionnant à l’extérieur pour un instant pas plus. Un appel, un mot pour être aidé à partir doucement et écrire l’ histoire secrète de sa vie. Pour s’apaiser ou laisser une trace.

Un très bon texte qui vaut ABSOLUMENT le détour, relisez la chronique d’Aurélie, et plongez-vous dans ce roman qui ne doit pas être laissé de côté! Quelle que soit notre position face à la mort et à l’euthanasie.

Et si vous n’êtes pas (encore) convaincu, regardez cette belle interview!

En souvenir d’André, Martin Winckler, POL, 2012

Publicités

2 réflexions sur “En souvenir d’André de Martin Winckler

  1. Les trois médecins, la maladie de sachs, le choeur des femmes… Autant de roman de M.Winckler que j’ai dévoré, auteur à vraiment conseiller à son entourage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s