Le poids des secrets, Tsubaki, Tome 1 d’Aki Shimazaki

shimazaki-akiAttention, finies les BD pour cette semaine et nous voilà avec un peu de littérature présentable, messieurs dames. On apprend même des mots nouveaux.

Pentalogie! Ouai bah on rigole, on rigole, mais est-ce que vous savez ce que ce mot veut bien dire ? Il a bien fallu que j’ouvre le premier tome de cette série de 5 romans courts mais intenses pour mieux comprendre.

Trilogie, ok, c’est pas bien compliqué. Tétralogie, pourquoi pas, 4 qui font un, ok. Mais alors pentalogie, 5 pour un ensemble, mouep, moi, j’avais jamais entendu. Bon bah c’est chose faite!

Ce premier tome vaut qu’on s’y arrête et qu’on découvre l’histoire de Yukiko, vieille femme qui laisse, juste avant de mourir, une lettre à sa fille pour lui raconter l’indicible. Japonaise ayant vécu la guerre et les bombardements, elle a été toute sa vie mutique et sans l’âme d’une conteuse.

Et pourtant, poussé par son petit-fils, la porte s’ouvre et les paroles jaillissent au soir de sa vie. Étonnée, sa fille va découvrir tout un monde et apprendre à connaitre sa mère sous un autre jour. Un souhait, un seul dernier souhait de la part de Yukiko. Retrouver un être qui lui était très cher il y a quelques années déjà… Une demande qu’il va être difficile de ne pas honorer… Mais à quel prix ?

Un premier tome qui ouvre la voie vers une saga japonaise et poétique pleine de rebondissements fins et imprévisibles.

Les personnages y sont épais, à chacun leur caractère et leurs poids. On entre dans l’univers et la culture nipponne avec délectation, on oscille entre la curiosité et la crainte de découvrir des secrets enfouis même encore inconnus pour les personnages.

Un style pur, limpide qui vous embarque dans des détails époustouflants de réalisme. Une vraie rélexion qui ne fait que s’amorcer sur la famille, les secrets, les faces cachées du rôle de chacun.

Et vous, connaissez-vous aussi bien que vous le pensez, les personnes qui vous entourent ?

De belles promesses pour la suite!

Ce qu’on en pense ailleurs….

Cette histoire de famille est belle et magnifique. Quand j’ai terminé ce livre, je n’ai eu qu’un seul regret. Celui de ne pas avoir acheté tout de suite les quatre suivants…! Un gros coup de cœur sous la forme d’un raffinement précieux et rare!  Moi, Clara et les mots

Dans une écriture épurée et poétique, Aki Shimazaki parle d’un Japon rarement raconté. Sobrement, avec retenue mais également un peu de cynisme, et tout en abordant des secrets de famille, l’auteur nous livre sa réflexion sur la société japonaise avant et après les bombes atomiques. Les mondes imaginaires

Le poids des secrets, Tsubaki, Tome 1, Aki Shimazaki, Actes sud, 2009

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s