Le jour où les skateboards seront gratuits de Saïd Sayrafiezadeh

said_illustration2Que diriez-vous d’une petite pépite qui aurait le don de vous distraire et de vous instruire en même temps ? Mission impossible, entends-je chuchoter derrière la (très grosse) pile de parutions de la rentrée littéraire 2013, à d’autres ! là juste devant moi par une lectrice toujours un peu déçue par le nombre incalculable de bouquins qui sortent chaque année à la même période. Allez, allez, faîtes moi confiance mais surtout donnez-vous tout(e) entiè(re) à Saïd Sayrafiezadeh. Oui, oui, vous avez lu ce nom avec un peu de difficulté mais inutile de faire votre forte tête et de ne pas ouvrir ce très bon livre. 🙂

On y plonge comme on endosserait notre sac à dos de voyage préféré. On y entre avec des miroirs autour de soi sans trop savoir ce qui va vraiment s’y passer. Et pourtant on est bien, on tourne les pages avec facilité et on s’attache d’emblée à ce petit bout de bonhomme qui nous raconte son histoire et son enfance au sein d’une famille qui aime se décomposer et se recomposer sans trop se fier aux conséquences pour l’identité.

Années 70, en plein cœur des Etats-Unis, on ne pense pas forcément à la famille mais à ses origines, aux combats qu’on mène, bon gré mal gré ou au contraire avec conviction. Saïd, lui, c’est à l’Iran qu’il pense. Un peu de ce pays là dans son cœur par ses parents, il ne sait pourtant pas trop comment composer avec la culture américaine qui l’anime et les diverses obsessions de son père, militant de toujours. Capitalisme, socialisme, même adulte, finalement, il ne sait pas trop vers quoi pencher et ce que ça veut vraiment dire.images

Un très bon roman, bien écrit, drôle et d’une finesse rare, on sourit juste quand il faut, on réfléchit avec pertinence. Une entrée dans l’histoire de l’Iran et ses relations internationales qui vous apprend ce qu’il faut savoir pour commencer. De l’identité aux convictions personnelles inextricablement liées ou pas à celles des parents, on se pose des dizaines de questions qui font du bien d’être remises sur la table ! Bravo à cet auteur !

Un coup de cœur à partager !

Le jour où les skateboards seront gratuits, Saïd Sayrafiezadeh, Calman-Levy, 2013

Une lecture en partenariat avec Libfly

40537

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s