Un notaire peu ordinaire d’Yves Ravey

raveyLa mère Rebernak ne veut rien entendre, son cousin Freddy qui vient de sortir de prison ne mettra pas les pieds chez elle. Qu’il se débrouille avec l’aide des autres. Ceux qui veulent bien avoir un peu de compassion pour cet homme qui lui semble abject depuis le viol d’une gamine du village il y a quelques années.

Faut dire qu’il n’est pas bien attirant. Seul ou accompagné d’un chien, il ne se met pas en quatre pour susciter la sympathie. Il fait même un peu peur, lui et ses déviances tout juste assourdies. Le voir rôder autour du lycée de jeunes filles ou au Jolly Café n’arrange rien.

Alors quand Clémence, la fille de Madame Rebernak disparaît, la panique est plus forte que la raison et les préjugés ne tardent pas à être plus fortes que la lucidité. Et pourtant, parfois il vaut mieux y regarder à deux fois avant de juger…

Un roman court et intense raconté par le frère de Clémence.

Dès les premières pages, Yves Ravey met son lecteur dans un ambiance toute particulière. Celle de la province profonde qui tait les secrets et fonctionne sur des statuts qui peuvent régir un village entier et condamner ses habitants au silence. Un texte efficace qui provoque et joue avec nos nerfs. A mi-chemin entre le roman et l’enquête, les pages que l’on tourne avec hâte réserve des surprises jusqu’au titre qui prend tout son sens à la mi-parcours.

Un thème actuel et un dénouement qui gêne et choque à la fois car il nous prend au dépourvu, au creux de nos propres préjugés… Méfiez-vous!

Un notaire peu ordinaire, Yves Ravey, Minuit, 2013

5 réflexions sur “Un notaire peu ordinaire d’Yves Ravey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s