Les guerres silencieuses de Jaime Martin

Les guerres silencieusesJaime Martin a eu beaucoup de chance. Celle de lire les carnets de son père. Pas n’importe quel carnet à n’importe quel moment.

Se plonger dans ces écrits a été une vraie source d’ inspiration mais le jeune homme sait aussi que tourner les pages de ces souvenirs depuis longtemps enfouis sera à l’origine de toute une remise en question de chacun des membres de la famille ou presque.

Raconter, dessiner et émouvoir sur une période historique méconnue peut être ardue et même s’avérer un vrai exercice d’équilibriste.

C’est avec finesse et naïveté que ce jeune auteur-illustrateur nous prend par la main pour nous décrire cette guerre entre le Sud-Ouest du Maroc et l’Espagne à la fin des années 50.  Le Sahara, aux mains des Espagnols depuis des décennies ne se laisse pas prendre facilement et les ibériques campent sur leur positions.

De nombreux soldats sont envoyés pour combattre.

Pour eux, c’est la découverte d’un monde froid, implacable et injuste. C’est aussi des années perdues et une jeunesse fichue en l’air. Sur fond de Franquisme, les conflits sont racontés avec précision, le contexte décrit pour que chacun qui ouvre cette BD soit à même de comprendre.

Des personnages qui touchent, un graphisme qui va au delà-du réalisme grâce à l’incursion de photographies en noir et blanc qui pointe un détail, un homme, une femme ou une situation qui vaut le mérite d’être mise en valeur. Jaime Martin, grâce à son très bel ouvrage, nous ouvre de belles perspectives historiques mais également très personnelles auxquelles nous pouvons tous nous identifier. La famille, les relations de couple et les amis sont autant de thèmes abordés sans pudeur ici. Une touche qui finit de nous rendre sensible à cet ouvrage.

Ces planches qui se succèdent avec pertinence sont, sans conteste, une belle occasion d’en apprendre plus… une fois encore.

Par ici pour découvrir son site et des planches du storyboard!

Les guerres silencieuses, Jaime Martin, Dupuis, 2013

Et les autres, ils en disent quoi ?

Avec sensibilité, l’auteur espagnol retrace l’histoire de sa famille, mais aussi ses doutes artistiques et la difficulté de communiquer avec les siens. Télérama

Jaime Martin confirme son immense talent pour raconter des histoires simples et fortes et plonger le lecteur dans des univers à chaque fois différents et inattendus.  Case à part

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s