Patients de Grand corps malade

Grand corps maladeGrand corps malade, on aime ou on n’aime pas. Le slam, c’est un univers à part, des paroles faciles selon certains, de la poésie un peu recherchée pour d’autres.

Entre Abd-Al-Malik et Fabien Marsaud, on a intérêt à s’armer de patience pour trouver, en France, de vrais gars qui assument ça. Plus encore que pour sa musique et ses morceaux qui rappellent des souvenirs ou des époques de ma vie, c’est pour en savoir plus sur son parcours que j’ai ouvert son livre. Pas vraiment du genre à m’intéresser de près à l’intimité des artistes que j’apprécie, j’étais pourtant curieuse.

Et j’ai été surprise.

Étonnée même.

Grand corps malade, on le sait, est devenu handicapé suite à un plongeon dans une piscine quasi-vide. Pas malin, le mec, on aurait tendance à se dire ? Pourtant, c’est pour une grande majorité des paralysés, la cause d’une vie de rééducation et d’adaptation permanente. Pas malin oui, mais accidentel et qui peut arriver.

Lire un texte entier sur une vie pleine de projets partie en fumée, c’était pourtant pas folichon. Mais une fois entré dans l’existence de ce gamin, vous aurez un peu de mal à ne pas finir et voudrez en apprendre davantage sur son évolution jusqu’à l’écriture et la musique.

Pas un grand texte d’auteur, on ne le cachera pas, la centaine de page exprimée avec émotion et sans pudeur a pourtant le mérite de dire la vérité d’un monde à part et qu’on ne veut pas voir, nous valides et sans gros accroc à notre parcours physique.

Chronologique, le vécu du jeune homme affirmé que dévoile la fin du livre se lit avec simplicité. On y apprend différents détails qui donnent de la valeur et de la légitimité à son charisme et à ses positions qu’on lui connait. Des éléments intimes y sont décrits avec ce supplément qui nous touche. Les personnalités, toutes différentes et révélatrices d’une société de plus en plus heurtée par la dureté, nous permettent d’entrer dans un monde qui possède bien des facettes.

Une vidéo de La grande librairie, pas inintéressante.

Patients, Grand corps malade, Don Quichotte, 2012

Publicités

2 réflexions sur “Patients de Grand corps malade

  1. Je viens de le lire et je vais le voir en concert en mars prochain! J’aime beaucoup cet artiste ;-)))

    Pas trop tôt pour te laisser un commentaire ;-)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s