Comment j’ai détesté les maths d’Olivier Peyon

Olivier Peyon/Comment j'ai détesté les mathsLa tentation est grande. Oui, tentée. Tentée de commencer ce billet par un ouf de soulagement, par un soupir de contentement.

Mais ne cédons pas à la facilité et admettons qu’Olivier Peyon signe un film bien plus fort que le message qu’on croit y lire de prime abord.

NON, ce docuemntaire n’est pas seulement un moyen de réhabiliter les nuls, les désabusés et les désespérés des maths et de nous conforter dans le rejet, l’angoisse et le dégout que l’on peut ressentir pour les formules. Je vous vois d’ici, ce serait facile et carrément réconfortant mais non ! Bien au contraire, il tire vers les passionnés la couverture pour mieux leur rendre honneur.

Comme un focus sur ceux qui font les maths telles qu’elles existent vraiment; amusantes, réfléchies et utiles.

Bien sûr, le réalisateur s’en amuse et pose cette question qui parfois nous gêne ou plus souvent nous amuse, et pour vous, les maths, c’est quoi ? Mais en rencontrant des chercheurs, des professeurs et des élèves jeunes ou plus aguerris, il met également en exergue la valeur des maths comme outil sociétal et non plus comme un moyen unique de départager et de sélectionner.

Oui, on peut être ingénieur et aimer les calculs, les théorèmes et les algorithmes. Oui, on peut amener les enfants à mieux comprendre et à trouver que ce domaine est le fruit d’heures d’exercices constructifs et enrichissants.

En passant par l’école, le quotidien, les innovations ou la crise (partie qui s’avère un peu longue!), Olivier Peyon nous fait réaliser que réfléchir sur le résultat via la démonstration et la recherche demande bien plus que l’on ne le croit et que bien souvent, l’effort nous révèle bien des choses sur nous-mêmes…

Motivation, perspicacité, témérité, autant de qualités qui se travaillent avec (ou sans) les maths. Un bel exercice de réalisation documentaire qui convie des hommes et des femmes intéressants. Cédric Villani y est touchant, François Sauvageot en professeur passionné est captivant. Un très beau panorama en la matière, une entrée dans un domaine fascinant qui, si si, vaut une belle séance de cinéma.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s