Mâle occidental contemporain (M.O.C.) de Clément Oubrerie et de François Bégaudeau

Mâle occidental contemporainClément Oubrerie et François Bégaudeau ou le duo qui promettait une belle BD. Un style d’écriture réaliste et des dessins tout aussi ancrés dans notre quotidien.
Bégaudeau, c’est Entre les murs, l’immersion abrupte dans un lycée et plus particulièrement un salle de classe du 9-3. Non, ce n’est pas que ça Bégaudeau, bien d’autres textes ont été publiés depuis 2006, tous aussi emprunts d’authenticité les uns que les autres.
Clément Oubrerie, lui, c’est Aya de Yopougon et Pablo, l’Afrique et l’histoire en plus, l’imagination et l’évasion en supplément.
A eux deux, oui, on pouvait s’attendre à un beau travail pour cette BD qui revisite l’homme des temps modernes et sa place dans notre société si complexe.
Thomas est comme à peu près tous les hommes de sa génération. Un peu paumé et en perte de repères. Un peu ici, beaucoup là-bas mais ne sachant pas vraiment où se situer vraiment.
Trouver l’âme sœur, pourquoi pas. Trouver quelqu’un ce serait déjà bien.
Alors, Thomas, il drague. Tout. Presque tout ce qui bouge. Et c’est parfois très drôle, souvent cocasse. Les situations s’enchaînent et on sourit de plus en plus.
Attention, vous vous étonnerez peut-être même à vous esclaffer. On s’attache à ce garçon que l’on a surement croisé sans y prêter vraiment attention. 
Un Bridget Jones version homme avais-je pu lire. Tentant! Oui, mais vraiment pas que. On est loin des clichés et on s’étonne même parfois des prises de recul qui semblent typiquement masculines et qui apportent aux planches une sensibilité différente de ce que l’on a l’habitude d’effleurer quand c’est une femme qui dit ou dessine sur le sujet. La solitude, la recherche de l’amour par tous les moyens, les relations fugaces et leurs enjeux y sont traités avec sobriété et humour. On se reconnait ou pas mais toujours on se demande pourquoi est-ce si différent de trouver l’autre de nos jours…
Des dessins au poil pour retranscrire des vrais moments qui pourraient nous arriver ici ou ailleurs. Des tons pastels qui donnent aux propos une douceur nécessaire qui contrebalance à merveille la hardiesse de la vie amoureuse…

Visitez la très chouette page de M.O.C sur les Editions Delcourt

Et le site de Clément Oubrerie aisni que celui de François Bégaudeau

Mâle occidental contemporain, Clément Oubrerie, françois Bégaudeau, Delcourt, 2013

Publicités

2 réflexions sur “Mâle occidental contemporain (M.O.C.) de Clément Oubrerie et de François Bégaudeau

    1. Oui, je peux comprendre! Mais là Oubrerie donne une nuance toute différente et arrive à mieux équilibrer vers la simplicité un discours qui aurait pu être trop « parisien »! 🙂 Essaye et tu ne seras peut-être pas déçu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s