The lunchbox de Ritesh Batra au Louxor (Paris 10)

Le louxorLe Louxor ou l’héritage d’un Paris populaire et historique. En entrant dans ce très beau bâtiment un brin désuet et kitsh, on ne soupçonne pas les affres de l’endroit.
C’est en se penchant sur son passé et en remontant dans le temps qu’on mesure l’ampleur des anecdotes et l’enjeu de sa réhabilitation.
Il a fallu bien des années pour que le Louxor redevienne un cinéma fréquenté par les Parisiens.
Pendant plus de 60 ans pourtant (1921-1983), les salles projetaient films muets accompagnés d’orchestres, documentaires et séries B en tous genres. Des salles qui faisaient le bonheur d’habitués et d’habitants du quartiers désireux de s’informer.
L’avènement de la télévision marque un tournant important dans l’utilisation du cinéma et annonce son déclin. Quand Pathé revend les murs à Tati en 1983, c’est la mort assurée de la culture à la Goutte d’Or. De 1983 à 1987, plusieurs noms de la nuit Parisienne tentent d’y installer des boites et dancing, sans succès. De 1987 à 2011, les portes sont restées fermées sans autre projet jusqu’à ce que la ville de Paris y voit une occasion de faire revivre le cinéma et la vie culturelle du quartier. 2013, les portes ré-ouvrent enfin pour le plaisir des nostalgiques et des curieux.
C’est avec une véritable peau neuve que l’immeuble au style Egyptisant revient sur le devant de la scène à Barbès. Une rénovation au poil pour plaire aux nouveaux publics qui vient autant du coin que de loin.
Légèrement bobo, Parisien à souhait, cet endroit est beaucoup moins populaire qu’il y à 40 ans, ne le nions pas. Cependant, il permet aux amoureux du 7ème art de retrouver l’âme d’antan du cinéma indépendant de la capitale et de profiter de ses services. Un petit bar et une terrasse à l’étage ne sont pas pour déplaire aux amateurs de calme et de dépaysement.
Pour plus de détails, par là leur site.
Mieux vaut tard que jamais, parait-il. J’ai donc profité de quelques jours de congé pour découvrir l’endroit. The Lunchbox, le film-qui-fait-du-bien y passait. La belle aubaine! Un film Indo-Franco-Allemand, ça n’est pas courant. The lunchbox
Un bon film indien qui interpelle Cannes et nous subjugue nous spectateurs, ça non plus ce n’est pas courant.
Ila est une jeune femme au foyer qui élève sa fille entre son amitié avec sa voisine, les tâches ménagères et son mari à qui elle prépare ses dabbawallahs du midi, petites boîtes de différentes saveurs.
Riz, Nâan, aubergines, épices, la surprise est chaque fois entière pour celui qui reçoit une de ses petites gamelles livrées au bureau par des sociétés privées.
Quand, une de ces dabbawallah est acheminée au mauvais endroit, c’est un véritable jeu d’échange qui se met en place entre Ila et Rajeev, un homme presque à la retraite qui ne s’étonne qu’à peine de cette erreur. Jour après jour, le lien se tisse, la pelote s’enroule sous nos yeux.
Un film qui prend son temps et qui mérite une attention particulière. Celle de nos sens qui s’éveillent. Nos papilles qui frétillent, notre nez qui semble être dans la cuisine même d’Ila. Plus encore qu’un film sur le hasard et la chance, The Lunchbox décrit une société Indienne étonnante.
Du bruit, de ceux qu’on connaît par les films, les documentaires, les voyages de proches mais également les espoirs divers révélés par des personnages qui montrent chacun à leur façon une manière de voir la vie, l’avenir et l’amour. Des acteurs qui illuminent une intrigue qui pourtant ne payait pas de mine.
Encore un film qui nous laisse le choix de la fin. Heureusement ou malheureusement ? C’est un peu ce que je me suis demandée en sortant du cinéma. Une interprétation qui se décide donc selon sa vie et ses envies. Une fin ouverte mais des pistes qui nous sont données tout au long du film pour appréhender des relations humaines fortes et leurs enjeux et ne pas être trop frustré quand le noir se fait.

The Lunchbox, Ritesh Batra, 2013
Publicités

4 réflexions sur “The lunchbox de Ritesh Batra au Louxor (Paris 10)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s