Annie Sullivan et Helen Keller de Joseph Lambert

Helen Keller & Annie SullivanN’avez-vous jamais entendu parler d’Helen Keller ?
Cette petite fille qui devient sourde et aveugle à l’âge de 19 mois aura marqué mon enfance. C’est l’un des premiers livres que j’ai pu lire seule et  j’en suis restée fascinée. Du haut de mes 7 ou 8 ans, je n’avais que très peu de facilité à comprendre qu’il était possible de naître sans voir et sans entendre. Je trouvais ça même carrément flippant.

Alors quand la BD, adaptée de sa vie et de son apprentissage est sortie, j’étais curieuse de savoir comment Joseph Lambert avait pu traiter le sujet.
Original, le point de vue de l’auteur-illustrateur nous immerge dans l’univers de la petite fille et de sa gouvernante Annie Sullivan.
Embauchée pour l’aider à vivre au quotidien, elle sera rapidement en rebéllion contre les parents d’Helen mais surtout contre ce siècle qui avance trop lentement en matière de recherches scientifiques et qui ne laisse que très peu de marge de manoeuvre aux soignants et aux handicapés eux-mêmes. L’apprivoisement est long, l’apprentissage laborieux mais l’envie et la colère permettent aux deux filles de mener à bien leur projet.
Vivre!
Communiquer, aller au devant des aléas de la vie et ressentir un semblant de bonheur. A force de perspicacité et d’acharnement, Annie Sullivan mettra en place un fonctionnement tout particulier qui permettra à Helen de ne pas rester emmurée dans son silence et de s’ouvrir au monde.

extrait_annie-sullivan-helen-keller

Une très belle BD qui nous offre un contenu riche et instructif. Et même pour ceux qui connaissent déjà cette extraordinaire histoire, il y a toujours un élément ou deux par-ci, par-là qui confirme la lecture. Il y a un véritable jeu de couleurs qui veulent toutes dire quelque chose et qui signifient avec finesse un sentiment ou une émotion.
Un sacré pari pour Joseph Lambert qui arrive à nous faire ressentir l’enfermement psychologique, la joie ou la solitude.
Seul bémol, qui, moi, m’a gêné, les planches qui sont divisées en un nombre incroyable de cases. Ici, il s’agit de découper l’histoire et l’évolution en tout petits instants et l’auteur a surement eu raison car la fugacité y est bien retranscrite mais il est parfois déroutant pour notre suivi de n’avoir qu’un seul petit élément et de parcourir les  vingtaines de cases sans trop y perdre notre concentration. Le dessin est relativement simple et sans fioritures, l’essentiel du fond est donc intact.
Un bon moment de lecture, une bonne BD.

Annie Sullivan et Helen Keller, Joseph Lambert, Editions Cà et Là, 2013

 

Publicités

6 réflexions sur “Annie Sullivan et Helen Keller de Joseph Lambert

  1. Moi aussi cette histoire me fascine depuis que je suis gamine (j’ai lu et relu le bouquin L’histoire d’Helen Keller un paquet de fois) ! Je ne connaissais pas cette bd mais je la note quelque part ! (as-tu vu le film Miracle en Alabama ? je te le conseille si tu l’as pas vu !)

    1. ah et bien si tu es dans le même cas que moi, lis cette BD mais surtout dis moi ce que tu en as pensé! 🙂 Pas vu le film Miracle en Alabama mais c’est noté ! Merci pour le conseil!

  2. C’est rigolo, c’était le premier roman que j’ai lu d’une seule traite quand j’étais en cinquième. Je ne connais pas la BD, je vais voir où je pourrais le découvrir. Merci pour ce partage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s