Lettres d’amour à une princesse chinoise de Matéi Visniec

Matéi VisniecComment j’ai dressé un escargot sur tes seins n’est pas seulement le titre d’une des sept courtes pièces de Matéi Visniec.
Non, il est aussi une expression qui fait sourire, qui amuse et qui donne envie de lire ce petit recueil qui ne paie pas de mine.

Les titres loufoques et absurdes se succèdent et à chaque fois, on s’étonne et on passe un bon moment. Les yeux de la falaise, Lettres d’amour à une princesse chinoise, Le voyageur dans la pluie
Jolis, hein ?
Oui, les titres parlent (ou pas) et interpellent.
Lire un livre uniquement pour le titre ?
Non, allez, ya un peu plus surtout quand c’est du théâtre, que c’est étrange et que on se perd dans un imaginaire riche et foisonnant d’un auteur roumain exilé en France. Ya du style, de la poésie, de la véritéet un peu de nos vies dans ces courts textes qui interrogent en amusant mais sans pour autant prendre la tête de ses lecteurs. Belle réussite pour cet auteur qui joue avec nos codes, nos préjugés et nos envies.
Lecteur ou non de théâtre, peu importe, vous passerez un bon moment en compagnie de personnages maladroits, incohérents mais attachants et vous réfléchirez sur la vie, l’amour, les séparations. vous rirez aussi (et ça, c’est important!) surement.

Lettres d’amour à une princesse chinoise et autres pièces courtes, Matéi Visniec, Actes Sud Papier, 2012

Pour découvrir l’univers de l’auteur, visitez son site!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s