La femme au carnet rouge d’Antoine Laurain

La femme au carnet rouge
Insolente et à fond dans l’affectif, voilà ce que je dois être en train de faire en écrivant ce billet! Et oui, ma liste de livres, BD, films à vous présenter doit être haute comme moi (bon ok, je ne suis pas bien grande non plus mais quand même ça en fait du retard !) mais je vous voudrais vous parler de ce dernier petit roman que j’ai lu.

Tant pis, dans la vie, faut se faire du bien !
La femme au carnet rouge, c’est un court roman que l’une de mes collègues m’a gentiment prêté (sinon, je ne l’aurai surement jamais lu vu l’attente en médiathèque)- Merci à Sophie C-  et qui m’a rendu grand service et qui a, elle aussi, beaucoup aimé ce livre à en lire sa propre chronique!
En effet, les livres-qui-te-font-du-bien, ça faisait un bail que j’en avais pas lu. Pas une once de violence, de la bonne attention, c’est surement ce dont j’avais besoin ces derniers temps après les romans un peu durs lus ces dernières semaines. Ici, on plonge dans un véritable univers qui requinque et nous fait avoir le sourire aux lèvres. Oui, j’assume toute cette mièvrerie. HIHI
Pourtant, pas de folie dans l’histoire, une jeune femme, Laure, se fait voler son sac à main, un petit coup sur la tête asséné par son agresseur lui fait voir des étoiles et l’envoie dormir quelques jours dans le coma pendant que son sac est ramassé par un gentil librairie, Laurent, qui va se mettre en tête de retrouver la propriétaire. Conséquence d’un ennui certain dans la vie de cet homme ou fantasme dissimulé ?
Et si c’était ni l’un ni l’autre ? 
Rouge à lèvre, parfum, petit carnet en moleskine, tout est observé par Laurent et dessine peu à peu une femme. Laquelle se cache derrière tous ces attributs ?
Un très chouette roman qui tombe à point nommé. Un petit bonbon que l’on savoure en s’imaginant chaque détail de cette intrigue simple mais qui peut à quelques égards, nous ressembler. Certains côtés vous sembleront peut-être parisien et un peu bobo mais l’auteur a réussi à ne pas laisser le lectorat être submergé par cette impression.
Grand bien nous fasse !
Une belle ode à la littérature, à la librairie indépendante et à l’humanité (rien que ça!).
Allez, c’est l’été, faut en profiter pour être heureux, alors lisez ce livre !

La femme au carnet rouge, Antoine Laurain, Flammarion, 2014

 

Publicités

2 réflexions sur “La femme au carnet rouge d’Antoine Laurain

  1. Ravie qu’il t’ait plu! 😀 De temps en temps on a besoin de ce genre de petit livre si joli qu’on en sort avec le sourire!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s