Life by Jessica Roberts

Jessica Roberts by herself

Faire court pour vous présenter une artiste qui émerveille. C’est un challenge que j’ai accepté (à moi-même mais tout de même accepté) cette semaine.
Il y a voilà un peu plus d’un an, j’ai testé le mariage franco-britannique en Angleterre. Un soupçon de french touch, beaucoup d’English, so English et une ambiance très sympathique.
Tout y était, la belle mariée, le futur-marié hyper zen genre j’ai fait ça toute ma vie et les amis soudés et beaux comme des papes. Une larme ou deux plus tard (ok, on a versé plus que ça mais ça, ça doit rester secret), quelques verres d’un bon vin (so French me souviens-je) et une photographe.
Les photographes, dans les mariages, on les connait. Ils nous font poser dans des endroits incongrus, dans des postures inclassables et font de nous des être photogéniques (ou non selon leur talent). Discrets ou carrément envahissants, à chacun leur personnalité. Ici et là, sorti de nulle part et là où parfois on l’attendait le moins, Jessica pointait le bout de son nez.
Blonde, à grosses lunettes, son appareil à la main, elle a fait de ce mariage un très beau moment pour nous spectateurs en toutes circonstances.
A tête reposée et l’alcool en moins, on a découvert les photos de Clément & Emma E. avec plaisir.
En creusant un peu plus, je suis tombée sur son site et depuis je m’octroie un petit moment de plaisir à chaque fois qu’elle publie un nouveau shooting, une photo volée ou travaillée. C’est un peu de bonheur qu’elle distille dans ses clichés, beaucoup de simplicité surtout et la vie comme on aimerait plus souvent la voir.
Des employés d’une entreprise aux nouveaux parents en passant par les aliments qu’elle sublime, de nombreux éléments de notre existence pulullent sur son site et son blog. Au-delà des photos de mariage qui m’attirent parfois moins, découvrir son travail me permet de toujours être ailleurs. Chez quelqu’un d’autre, dans une famille en Angleterre…
Ses photos racontent une histoire, amène à un moment qu’on imagine, qu’on interprète ou falsfie mais qui sonne, dans notre imaginaire, juste.
Elle le dit elle-même, c’est d’être entière et installer une relation de confiance qui lui permet de capter l’instant et la légéreté. Pourtant l’esthétique, ça se défend, ça change selon les tempéraments et les périodes de la vie. Les gens qui touchent à la photographie, il en existe des milliers. Suffirait d’un bon appareil photo pour faire une belle photographie ? Peut-être. Les avis sont partagés.
Prenez le temps de visiter son site ainsi que son blog et faîtes-vous votre propre avis.

To do simple to introduce you an artist who is amazing. It is a challenge I have accepted.

Here is more than one year, I tested Franco-British wedding.

A little of French touch, a lot of English, So English ans a very nice atmosphere. All was with us, the beautiful bride, the future husband hyper zen (style I did it all my life) and united et beautiful friends. A tear or two later ( ok, we shed more tears bit it must remain secret), a few glasses of good wine (French I remember) and a photographer.

Photographers during wedding, we recognize them. They make us being photogenic (or not, it depends of their skill) in weird places or positions.

Discrete or invasive, they have each one their personality.

But here and there, out of nowhere and sometines where we least expected her, Jessica was pointing the tip oh her nose.

Blond hair, big glasses, her camera in hand, she made of Emma and Clement’s wedding a very good moment for us, spectators in all circumstances. 

With a clear head and less alcohol, we discovered their photographies with pleasure. By curiosity, I falt on Jessica’s website and since that day, I give to myself moments of pleasure just to admirate her new shootings and work in progress. It is a bit of hapiness that she gives on her work, a lot of simplicity and life as we would like to see.

From employees of an enterprise to new parents include food she sublimates, a lot of elements of our existence are appearing on her blog and site. Beyond wedding photographies which attracted me less, discover her work allows me to always be elsewhere. She tells us an history, gives us a moment to imagine, to interprete or falsify but which sounds right.

Publicités

4 réflexions sur “Life by Jessica Roberts

  1. J’aime bien les photographes, ceux dans les mariages peuvent saisir un éclat de rire, un instant volé pendant la réception, ou la tête de Tata Josette quand elle a découvert un petit four fourré à un truc auquel elle ne s’attendait pas…
    Bref, si j’avais à refaire une carrière pro, je me lancerai là-dedans aussi !
    PS : son blog est maaaagniiifique !

    1. Oui, tu aurais bien raison de te reconvertir la dedans un jour, tu as du talent, ça ferait un bien bon travail aussi ! 🙂 Merci pour elle ! Et pour tous les détails volés aux gens qui ne s’en rendent même pas compte (comme tata Josette !)

  2. de très jolies photos en effet, sensibilité et humour ne manquent pas, ce qui fait aussi la différence…je ne pense pas qu’un bon appareil suffit, cela aide bien sûr mais les vrais bons photographes ont un truc en plus, un regard particulier, un oeil plus aiguisé et indéniablement Jessica l’a 🙂
    merci pour cette jolie découverte 🙂

    1. Oui, j’ose espérer, comme ça, ça me dissuade de m’y mettre (j’en aurais très envie mais je ne peux pas tout faire !) comme ça des nanas comme elles ou toi peuvent nous faire rêver ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s