Le détroit du Loup d’Olivier Truc

Détroit du loup
Faire durer le plaisir.
Vous savez ce que ça procure ? C’est plaisant voire jouissif, non ? Pour un moment, un événement, vous voyez ? Et bien pour la lecture, c’est à peu près le même principe.
Quand est venue l’heure de ma nouvelle bougie, l’homme a su que ce petit cadeau me ferait plaisir. Un énorme plaisir en fait. Il a de la chance d’ailleurs car inutile de m’offrir un bijou ou une fringue, un bouquin suffit pour me donner le sourire.

Bon, après c’est avec impatience que j’avais envie de connaitre l’intrigue du second roman d’Olivier Truc. Le premier, Le dernier lapon, m’avait laissée sous le charme. Une belle enquête, des personnages bien campés, un décor hors-du commun, celui de la Laponie, à vous couper le souffle du plus petit lecteur ou du plus sceptique.
Alors oui, il était attendu ce nouveau roman policier. Difficile de rester objective ou neutre et de ne pas se laisser tenter par l’affectif en commençant ce texte. Pourtant il a bien fallu se faire une idée et se laisser aller au style resté sobre et bon d’Olivier Truc.
Klemet et Nina sont fidèles au poste. Une nouvelle enquête, toujours le froid, le manque de noir qui remplit vos nuits de lumière et d’un temps qu’il faut apprivoiser pour ne pas devenir fou.
L’auteur accomplit un tour de force en mêlant des sujets très différents qui auraient pu avoir du mal à s’entrechoquer pourtant le fin mot de l’histoire remet le talent à sa place et nous lecteurs, on n’est pas déçus d’avoir été jusqu’au bout et d’avoir réfléchi.
On y découvre un univers tout particulier qu’est celui des plongeurs au service des plateformes pétrolières en mer, on y creuse les relations entre les deux enquêteurs et on apprend à mieux connaitre leurs failles, leurs faiblesses et leurs qualités. Une belle description de la manipulation, des cultures et des intérêts qui peuvent se confronter au détriment de l’humain contre le profit.
Une construction qui donne la parole à tous à des niveaux différents. Les protagonistes comme les personnages qui se trouvent pourtant en second plan mais qui permettent au dénouement d’être celui qu’il est, logique et bien fichu.
Lire les romans d’Olivier Truc, c’est un voyage loin de France mais aussi loin de nos habitudes de lectures.
N’hésitez pas, vous ne le regretterez pas.

Le détroit du loup, Olivier Truc, 2014

4 réflexions sur “Le détroit du Loup d’Olivier Truc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s