Crimes et jeans slim de Luc Blanvillain

Crimes et jeans slim Luc Blanvillain
Un peu de légéreté en ce mercredi matin, ça vous tente ? Ya des matins qui méritent d’être plus doux que d’autres. On y est. Hop, hop, hop, petite chronique qui fait du bien. Après deux lectures un peu plus dures, Crimes et jeans slim tombait à pic. Un titre évocateur, un avis plutôt positif par Pauline S. et voilà que ce livre s’ajoutait à ma longue file d’attente.
Adé est la numéro 1 de la Pouffe society de son collège. La plus superficielle, la plus maquillée, la plus… bref. La plus pouffe.
Pourtant, Adélaïde n’est pas du genre à aimer tous ces artifices. Elle, ce qu’elle aime, c’est la simplicité. Le naturel.
Elle sait aussi que si elle décidait de venir au naturel en cours, ce serait l’humiliation assurée. Alors tant bien que mal, elle protège son apparence pour ne pas être en danger. Mais quand un tueur en série se met à assassiner des jeunes filles qui lui ressemblent très sensiblement, c’est le cauchemar qui commence… Une puis deux puis trois filles aussi superficielles les unes que les autres sont tuées d’une balle en pleine tête. Il semblerait que le tueur connaisse bien les jeunes victimes…
Adé aidée de son jeune frère Rod va ouvrir l’enquête pour démasquer l’assassin.
Un roman ado à partir de 13 ans bien écrit et à l’intrigue originale. On tiquerai presque en lisant le titre, le résumé et en voyant la couverture pourtant il suffit de se laisser prendre au jeu pour passer un très bon moment de lecture. Ne vous fiez pas aux apparences, ce texte est tout sauf superficiel.
Au contraire, il dénonce avec subtilité, humour et cynisme, la société qui prône le diktat de l’apparence et met à mal le moral des jeunes ados qui aimeraient juste être elles sans artifices ni pailletes.
Un roman qui se lit avec facilité, dès la première page, le ton est donné et le lecture est fluide. Les personnages sont très bien dessinés, les situations cocasses et les détails peaufinés pour notre plus grand bonheur. Le dénouement est peut-être un peu attendu mais le style y est tel qu’on se laisse aller sans en demander davantage.
A découvrir !

Crimes et jeans slim, Luc Blanvillain, Quesquire, 2010

2 réflexions sur “Crimes et jeans slim de Luc Blanvillain

  1. cool 🙂 moi qui suis toujours à la recherche de livres pour contre-balancer les futilités que j’achète en cadeaux à ma nièce chérie, hop, dans la liste des prochains achats 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s