De père en FIV de William Roy

De père en FIV-William Roy
Emma et Guillaume veulent un enfant. Ils s’aiment, vivent ensemble depuis un petit bout de temps et veulent fonder leur famille. A part y « travailler » comme ils disent, il n’y a rien qui vient.
Pas l’ombre d’un spermatozoïde vaillant ou d’un embryon accroché au placenta de la jeune femme qui reste patiente tout autant que son ami.
De tests en examens, en passant par une batterie de questionnaires sur les habitudes alimentaires, les conditions de vie et les antécédents familiaux respectifs, les jours se suivent et deviennent un peu longs. Quand le problème est detécté chez Guillaume, c’est le branle-bas de combat pour ce jeune homme qui voit sa fierté masculine et sa virilité en prendre un coup. Une fois l’annonce digérée, le couple va tenter de prendre le souci à l’envers et de voir le verre à moitié plein…
Une BD qui ne nous apprend pas plus que ce que l’on imagine déjà.
Imaginer, finalement c’est bien mais est-ce bien suffisant pour nous, novices en la matière pour se rendre vraiment compte de ce qui se passe une fois fermées les portes de l’intimité ?
Mettre des traits sur des personnages qui pourraient être toi, moi, notre soeur ou notre ami, c’est un grand pas pour la reconnaissance des ces hommes et de ces femmes qui sont peu ou mal reconnus dans notre société.

De père en FIV-William Roy

Il est, encore en 2015 (!), difficile de s’avouer stérile ou en difficulté de faire ce qui est un des actes les plus faciles à faire; l’amour et faire un enfant.
Un roman graphique qui déshinibe les non-dits et nous ouvre les yeux sur le parcours du combattant de ces couples en désir d’enfants. Un témoignage sain et qui apporte des éléments importants et instructifs sur le ton de l’humour.
Un sourire par ci, un sourcil levé par là et vous aurez certainement un autre oeil sur les inséminations artificielles, la procréaiton assistée et la maternité de manière plus générale.
Non, ce n’est pas une BD qui transcende le genre ou le sujet mais c’est un bon moment passé avec deux personnages auxquels on a peu de peine à donner notre propre image. Une réfléxion sur la filiation, l’intérêt d’avoir ou non un enfant dans une société qui érige de plus en plus de carcans.

De père en FIV, William Roy, La boîte à bulles, 2014

 

Publicités

2 réflexions sur “De père en FIV de William Roy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s