Time to my special guest… The imitation game par Laurène N.

The imitation game
Gros coup de coeur ciné de 2014 (meme si je l’ai vu le 31 décembre!): The Imitation Game.
The Imitation Game est un film Britanique qui relate la vie de Alan Turing, le héros oublie de la Seconde Guerre Mondiale.

Alan Turing, mathématicien et cryptologue de génie est recruté par (le récemment créé) MI6 pour faire partie de l’équipe qui réussira a décrypter Enigma, le célèbre code secret allemand réputé inviolable.
Si, comme moi, vous n’aviez jamais entendu le nom de Alan Turing, pas de panique!
Ce n’est pas juste parce que vous n’avez aucune mémoire en ce qui concerne les événements historiques, mais c’est surtout parce que son rôle crucial dans la victoire contre l’Allemagne nazie a été gardé secret pendant de longues années.
Ce secret n’a pas été seulement décide a cause de raisons stratégiques – personne ne devait savoir que le code n’était plus secret en cas d’un autre conflit mondial – mais aussi car le nom de Alan Turing a été au cœur d’un terrible scandale dû a sa sexualité et qui lui coûtera bien plus que sa réputation.
Le film est mené par des acteurs incroyables.
Au centre de l’équipe, c’est bien sur Benedict Cumberbatch dépeignant un Turing complexe: génie mathématique surement autiste (Bonjour Sherlock!) à la fois sérieux, sombre, drôle, sobre, et émouvant. Kiera Knightley,  Matthew Goode, Mark Strong et Charles Dance en personnages « secondaires » sont plus qu’excellents dans la justesse et l’authenticité de leur interprétations.
Ce thriller politico-social est une belle leçon d’histoire et de vie. Un de ces films qui nous fait réfléchir sur les conséquences de nos actes, sur nos préjugés et sur notre devoir en tant que citoyens et humains. Mais, finalement la question qui résonne prinicipalement selon moi est: quelles leçons tire t-on réellement de l’histoire?
Vous avez besoin d’une raison de plus pour aller voir The Imitation Game?
Bon ok. Pour décrypter Enigma, Turing a invente et construit la première machine capable de « penser » et « réagir » grâce a des principes et algorithmes mathématiques.
Donc, merci Alan pour non seulement sauver des milliers de vies durant la second guerre mondiale mais pour aussi avoir commencé le développement des ordinateurs!
C’est bon la? Vous êtes convaincus?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s