Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait.

Espoir
On ne le dira JAMAIS assez, la culture sauve. Elle sauve de l’ignorance et de la fermeture d’esprit, qu’elle soit élargie ou plus restreinte.

On a l’habitude de croire, nous, bibliothécaires naïfs et encore plein d’espoir- même en ce siècle si fragile- que les lieux de culture, quels qu’ils soient, peuvent aider les hommes.
Par là, entendons bien sûr, les gamins, les femmes et les ados que nous croisons tous les jours.
La vie est brute, brutale, elle nous malmène tous. A chacun notre niveau.
Mais ces citoyens à qui nous donnons un sourire, rendons un service ou permettons juste d’être là, une minute ou plusieurs heures sont ceux qui font la France.
Naïfs, je l’ai déjà dit mais je le répète. Nous sommes bien naïfs et peut-être aussi un peu fiers de l’être. On aurait surement arrêté ce métier peu gratifié, depuis le temps…
Peut-être aussi bourré d’illusions mais tant pis, on ne s’arrêtera pas d’y croire.
Croire à quoi ? Croire qu’on peut lever ce voile qui empêche certains d’y voir clair et de comprendre que la vie est faite de découvertes, de partage et de tolérance ? Oui et tant pis pour la démagogie.
Mais ce soir tout est permis. Même de croire qu’enseignants, politiques, libraires, ingénieurs, ouvriers ou bibliothécaires peuvent y faire quelque chose.
Que la visite dans une bibliothèque peut permettre de comprendre que le monde a des choses à offrir à tous, sans exception. Que l’ouverture d’un livre sur les genoux d’une personne de confiance peut sauver.
Alors, lisons, ouvrons nos yeux, twittons s’il le faut mais apprenons des autres pour que jamais autre chose que la solidarité et la culture ne passent.
Je voulais écrire et partager une lecture comme d’habitude, les mots se sont couchés un peu mécaniquement, je sors donc des sentiers battus.
Pour une fois, l’unique et l’ultime je l’espère.
Bibliothécairement vôtre.

 

 

4 réflexions sur “Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait.

  1. J’arrive ici par hasard et ne peux qu’adhérer. Lire, se construire, se grandir, s’ouvrir aux autres… C’est tellement nécessaire ! Je trouve que c’est un beau métier que le vôtre 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s