Yeruldelgger et la série Mongole de Ian Manook

La mort nomade, c’est le troisième tome d’une série de livre écrits par Patrick Manoukian, alias Ian Manook. Oui, bon, pourquoi vous parler d’un troisième tome sans vous parler des deux premiers ?
Bonne question ! Vous parler de ce tome pour vous parler de l’auteur que j’avais déjà évoqué dans un précédent article.
Si vous avez aimé Peter May, Caryl Férey , Olivier Truc et tous ces auteurs (français) qui installent leurs intrigues dans des pays lointains, au sein de cultures presque à l’opposé de la nôtre, vous aimerez surement l’inspecteur Yeruldelgger.
Si vous n’y connaissez rien, alors savourez le moment et profitez de bons moments de lecture devant vous.
Direction la Mongolie et l’envers d’un décor qu’on connait grâce aux grandes étendues, à la nature, aux folklore véhiculé par les différents médias.
Ici, on entre dans une série bien foutue qui nous embarque dans des yourtes isolées ou dans des grandes villes méconnues.
Au delà de ce qu’on imagine, on nous ouvre la porte sur des habitudes, on nous fait rencontrer des personnages qui ont à nous apprendre.
Et on en sort instruit, un peu moins cons, dirons-nous. Une série qui prend tout son sens surtout au début. Ca rend addictif, les meurtres se suivent et les enquêtes sont rondement menées.
Un style simple mais fort. Des livres qui se lisent très bien et qui donnent envie d’en savoir plus sur un pays et une culture dont on parle assez peu en littérature.

La mort nomade, Ian Manook, Albin Michel, 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s