Mildred Pierce de Todd Haynes

Cette mini-série qui date un peu (2011) propose 5 épisodes forts qui mettent à l’honneur les relations familiales et l’époque des années 30.

Une très belle histoire d’une self-made-woman qui divorce et qui réalise le rêve de devenir gérante de restaurant.
De ses tout débuts à son ascension, on y découvre les épreuves, les concessions, les sacrifices et les conditions d’une femme dans les années 30.
C’est une série d’ambiance dans laquelle je me suis plongée sans aucun souci. J’ai trouvé l’atmosphère remplie de mystère et de « ouateur » propres à cette époque où chaque détail semblait compter.
Les relations mère-fille y sont décrites avec brio grâce à un jeu d’acteur irréprochable, la position de la femme dans la société y est peinte avec précision.
Kate Winslet y est sublime, le dénouement violent mais au plus proche de la réalité de la vie.
A voir à partir de 17 ans.

Mildred Pierce, Todd Haynes, 2011

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s