L’Europe, oui mais pas que !

fdc

Devant tant de morosité et de bêtise en ces lendemains d’élections, on aurait envie d’écrire quelque chose qui tranche, qui fasse la différence mais parce qu’à moi, c’est pas le métier et que c’est beaucoup de risque et de bruit pour rien, je vais juste vous ouvrir les portes de deux endroits qui rassurent et donnent envie de croire encore à notre beau continent et à la possibilité de ne pas voir en notre voisin un électeur-qui- fait-peur.

Rien à voir ?
Peut-être pas tant que ça.
Pousser les portes de ces deux resto’ ouvrent vos papilles aux saveurs d’ici et de là. Un peu plus proche, pas si loin. Sur les conseils de Nalou in the air et de son blog averti et foisonnant de bons plans, j’ai profité d’une soirée entre copines pour les embarquer au Café Titon. Un endroit qui sent la saucisse et la bonne bière.
Glamour, isn’t it ? Oui,  ne vous arrêtez pas là. Continuez, vous ne le regretterez pas.
C’est un petit resto/bar où on se sent à l’aide tout de suite. A deux pas de Charonne, on s’installe et on attend d’être accueilli. Tout simplement avant de faire son choix entre des spécialités allemandes aux noms obscurs si tant est qu’on ait fait de l’espagnol au collège plutôt que cette belle langue aux sonorités qui semblent rêches et agressives.
Hé, toi qui a souri même acquiescé, viens te réconcilier avec l’Allemagne avec un grand A. Car ici, on ne fait rien à moitié. On y mange bien, c’est vite rempli mais pas trop bruyant (exceptée deux nanas qui avaient eu la permission de sortir après 20h), c’est pas bien cher et on passe un excellent moment.
De la bionade (so Bobobio) au duo de saucisses qui baignent délicieusement dans une sauce curry et moutarde sucrée (dixit Marion B.), on découvre et on apprécie.

o petit club

On en demande pas vraiment plus.
Peut-être que si finalement! Car c’est en poussant les portes du Ô Petit Club que l’on se dit que tradition et raffinement peuvent faire un mariage équilibré et exigeant. Un savant mélange d’humanité et d’imagination pour cette cuisine qui ouvre l’estomac à un ailleurs en bas de chez vous (de chez moi en l’occurrence) avec un service impec’.
Un sourire, des conseils, du Mafé, du bissap pour découvrir avec simplicité et finesse la cuisine africaine. Des prix raisonnables qui ne nous font pas regretter de s’être déplacés.
Deux adresses qui valent le détour, chacune pour leur goût unique qui donnent envie de voyager avec ou sans carte d’identité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s