Time to my special guest… Debout-payé de Gauz par Drine C.

Debout-payé-Gauz
Je suis très honorée d’avoir été invitée par Deedoux pour une critique sur A chacun sa vérité : merci à toi et longue vie à ton blog si varié ! (un blog littéraire où on entend parler de gym suédoise mérite qu’on s’y attarde 😉 )

Je m’acquitte de cette invitation en vous parlant de Debout-Payé de Gauz.
Tout d’abord, il y a ce titre qui intrigue : Debout-Payé ? Cette drôle d’expression désigne le métier de vigile, cet homme qui reste toute la journée « debout » pour être « payé » à la fin du mois.
Chacun d’entre nous voit ces hommes postés à l’entrée des temples de la surconsommation mais nous les voyons sans les regarder et ce roman nous amène à les rencontrer.
Gauz met en scène une lignée de vigiles, tous originaires de Côte d’Ivoire, des années 60 à nos jours. Où l’on comprend que le métier de vigile fluctue selon les bouleversements mondiaux et l’intensification des menaces réelles ou fantasmées.
Où l’on voit aussi les relations changeantes entre la France et l’Afrique.
Gauz intercale entre ces destinées des anecdotes et des scènes vues et entendus par les vigiles. On y décèle beaucoup d’ironie et un regard mordant et acéré sur l’emprise de la société de consommation sur les individus. L’ensemble forme un texte parfois inégal mais toujours passionnant.
Un premier roman prometteur !
Pour écouter Gauz : http://www.lenouvelattila.fr/debout-paye/

Gauz, Debout-Payé, Le Nouvel Attila, 192 p., 17 €.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s