Entre nos mains de Mariana Otero

Des documentaires sur des entreprises en faillite reprises par leurs salariés, on en voit beaucoup depuis quelques années. Ici, immersion dans le monde du sous-vêtement et de la couture.
Oui, il pourrait être un film parmi les autres. Tous les autres.

C’est pourtant une belle immersion, une sacrée leçon de courage de la part de ces femmes-en majorité- et de ces hommes qui décident de reprendre leur entreprise, de la transformer en scoop et de tenter le coup.
Mais ce n’est pas seulement l’histoire d’un coup de bluff.
C’est l’histoire de dizaines de vies professionnelles, de corps de métiers catégorisés par un patron qui ont fait foi pendant des années sans que personne ne dise rien.
Les couturières à leur machine d’un côté, les manutentionnaires et les autres d’un autre côté. Quand il s’agit d’œuvrer pour un projet commun, c’est là que ça se corse.
Un très beau film sur un projet fou, un dénouement à découvrir et l’union de travailleurs qui vivaient ensemble dans une même entreprise sans même se parler ni encore moins se connaitre, ou presque.

Entre nos mains, Mariana Otero, Diaphana, 2010

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s