La fourmi rouge d’Emilie Chazerand

Attention, miracle ! Aujourd’hui, entre deux bibs’ et une sieste et presque trois mois d’absence (sic !!!!) je me dépêche d’écrire un petit article.
Chose incroyable depuis la naissance de mon fils, Valentin.

Quand les autres blogueuses trouvent le temps de faire une soupe, un article sur ladite soupe et une photo pour les réseaux sociaux, moi, je galère à lire, écrire et prendre le temps…
Allez, hop, hop, hop, aujourd’hui, on est superwoman ! Et Dieu, que ça fait du bien !!!
La fourmi rouge, c’est le roman que j’ai pris beaucoup beaucoup de temps à lire ! Non pas qu’il n’était pas bien, au contraire. Victime de son succès à la médiathèque de ma ville, j’ai du l’emprunter, le rendre, le réserver, l’emprunter et me hâter pour le lire car réservé !
C’est le roman ado qui fait beaucoup de bien. Le livre qui vous file la banane et que vous pourriez conseiller à bien des lecteurs et non-lecteurs autour de vous.
Vania est l’anti-héroïne par excellence. Pas franchement populaire, la paupière tombante, elle vit seule avec son père, taxidermiste.
Son existence est banale, ordinaire. Bref, lycéenne victime de son adolescence. On entre dans cette vie à pieds joints. Lecteur curieux, on jubile, on se délecte d’un style drôlissime et de jeux de langage bien utilisés par l’auteure. On découvre les péripéties de cette jeune fille et de ses proches avec plaisir.
C’est un petit bijou de lecture ado à partir de 13 ans !
A lire même si vous avez dépassé cet âge !

La fourmi rouge, Emilie Chazerand, Sarbacane, 2017

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s